1er Las Vegas Hoppeland Rally – Les Belges raflent la mise

Boucle 1 – ES1
Dans la première boucle, qui est composée d’une seule ES de près de 12 kilomètres, les Belges Vanderspinnen (Escort MK1) et Paul Lietaer (Escort MK2) prennent respectivement la tête des rallyes VHC et Classic. Si la pluie s’est arrêtée avant le départ, les routes demeurent glissantes et boueuses, ce qui oblige les concurrents à rester prudents dans ce round d’observation. En VHC, Cailliau (Audi Quattro), Mylleville (Escort MK2) ou encore Maroy (Escort MK1) sont en manque de roulage et concèdent déjà du temps sur Lietaer et Delplace au classement général. Sur sa Triumph Dolomite, Huvelle, victime d’un soucis mécanique, ouvre la liste des abandons. En VHRS, les Belges Coel (BMW 2002) et Van Rompuy (Opel Ascona) font jeu égal.

Classement après ES1:a
VHC : 1. Vanderspinnen – 2. Ducroux, à 47s4 – 3. Lévêque, à 1m10s6… (5 classés)
Classic : 1. Lietaer – 2. Delplace, à 10s6 – 3. Cailliau, à 27s… (18 classés)
VHRS : 1. Coel et Van Rompuy – 3. Marillier, à 18s (11 classés)

Boucle 2 – ES 2,3 et 4
Le ciel reste toujours gris et les routes commencent à sécher mais ça ne va pas durer puisque la pluie fait son apparition en fin de boucle. La voiture 0, la BMW M3 emmenée par le double Champion de France François Chatriot, a quelques soucis de direction assistée qui seront résolus pour le dernier tour. En VHC, Vanderspinnen est toujours en tête tandis que son second, le Français Ducroux (Porche 911), peine à suivre le rythme imposé par le Belge sur ces routes piègeuses. Derrière, Watinne a arraché une durit sur la Saab 96 à moteur 2 temps et n’a plus de freins. Dans le rallye Classic, Delplace réduit l’écart sur le leader Lietaer qui déclare gérer sa course en surveillant ses plus proches poursuivants. Cailliau sort son Audi Quattro dans l’ES4 et abandonne tandis que Pattyn fait une petite sortie. En VHRS, la DKW, emmenée par un équipage féminin, est contrainte à l’abandon après la casse d’un vilebrequin. Une des dépanneuses du rallye… tombe en panne et c’est Anthony Mortier, animateur des rallyes « modernes » de la région, qui vient prêter main forte à l’organisation.

Classement après ES4:
VHC : 1. Vanderspinnen – 2. Ducroux, à 2m35s – 3. Lévêque, à 4m00s… (5 classés)
Classic : 1. Lietaer – 2. Delplace, à 14s8 – 3. Mylleville, à 2m17s4… (16 classés)
VHRS : 1. Coel – 2. Van Rompuy, à 12s – 3. Pailleux, à 1m14s (10 classés)

Boucle 3 – ES 5,6 et 7
La pluie a redoublé d’intensité et la nuit est tombée pour cette avant-dernière boucle de trois spéciales. En VHC, Vanderspinnen possède désormais 4 minutes d’avance et Gottrant, victime de problèmes de freins et d’alternateur, abandonne au parc. Il ne reste plus que trois voitures en course dans cette catégorie. d’avance sur la Porsche d’un Delplace résigné, Paul Lietaer reste prudent dans ces conditions difficiles tandis que Mylleville attaque pour conserver sa troisième place. A 20 secondes, Declerck, sur Escort MK2 également, a déjà baissé les bras : « C’est difficile, dangereux, on ne va pas prendre de risques, c’est la fin de saison, on va rentrer la voiture sans bosses ». Premier Français, Vanson (Kadett GT/E), gêné par la buée, a effectué un tête à queue, tapé un talus et a abîmé sa rampe de phares. Chez les VHRS, il ne reste plus que huit voitures encore en course et après 6 spéciales sur 9, les Belges Van Rompuy (Opel Ascona) et Coel (BMW 2002 Ti) sont au coude à coude. Alors qu’ils occupaient la dernière marche du podium provisoire, les fils Douart (Kadett GT/E) ont été mis hors-course suite à une erreur de parcours tout comme Besson (MG B) qui est rentré à Godewaersvelde en pensant que le rallye était terminé alors qu’il restait encore trois spéciales à parcourir.

Classement après ES7:
VHC : 1. Vanderspinnen – 2. Ducroux, à 4m03s4 – 3. Lévêque, à 7m10s2. (3 classés)
Classic : 1. Lietaer – 2. Delplace, à 1m26s6 – 3. Mylleville, à 5m15s2… (14 classés)
VHRS : 1. Coel – 2. Van Rompuy, à 1s – 3. Gromez, à 2m59s (8 classés)

Boucle 4 – ES8 et 9
Avec trois victoires, les Belges, qui constituaient presque la moitié du plateau, raflent la mise du 1er Las Vegas Hoppeland Rally ! Dans le rallye VHC, sans surprise, l’Anversois Vanderspinnen, spécialiste des grandes épreuves (Var, San Remo, etc.), ajoute une nouvelle ligne a son palmarès. En remportant les 9 spéciales, il n’a laissé aucune chance aux Nordistes Ducroux et Lévêque qui complètent le podium final. Grand favori, Paul Lietaer est toujours resté sous la menace de la puissante Porsche de Delplace avant de creuser l’écart sous la pluie. « The Best in the West » remporte donc le rallye Classic et Mylleville, pour une reprise après un an sans avoir piloté son Escort, prend la troisième place. Chez les VHRS, la bagarre a fait rage toute la journée entre Tom Van Rompuy (Opel Ascona) et Christian Coel (BMW 2002 Ti), les deux seuls Belges de la catégorie, qui ont maintenu le suspens jusqu’au bout. Coel a eu l’avantage jusqu’en milieu d’après-midi, puis son adversaire a pris le dessus pour une poignée de secondes dans la dernière boucle. Pour son retour à la compétition, l’Armentièrois Dominique Perrard (Porsche 911) complète le podium, mais à distance.

Classement après ES9:
VHC : 1. Vanderspinnen – 2. Ducroux, à 5m28s6 – 3. Lévêque, à 9m36s0… (3 classés)
Classic : 1. Lietaer – 2. Delplace, à 2m28s8 – 3. Mylleville, à 6m10s9… (13 classés)
VHRS : 1. Van Rompuy – 2. Coel, à 9s – 3. Perrard, à 4m25s… (8 classés)

:: CLASSEMENT COMPLET VHC
:: CLASSEMENT COMPLET CLASSIC
:: CLASSEMENT VHRS 

Les commentaires sont fermés.

REJOIGNEZ-NOUS !

ROADBOOK

CATEGORIES

ARTICLES RECENTS

Las Vegas Hoppeland Rally 2016 – Photos et vidéos

Las Vegas Hoppeland ...

Dans cet article, nous listerons les sites et pages Facebook qui publi...

Tim Pearcey succède à Paul Lietaer !

Tim Pearcey succède...

La cinquième édition du Las Vegas Hoppeland Rally s’est déroulée...

Las Vegas Hoppeland Rally 2016 – Communiqué 1

Las Vegas Hoppeland ...

Annulé en dernière minute en 2015 suite aux événements dramatiques qui...

RESTEZ AU CONTACT

Une organisation Ecurie du Lion des Flandres - Section Hoppeland - Photos : Christophe Coppens, Alexis Joye et Mickael Dore - Création : Ergo!